Le voyage d'une vie

GrenouilleCliquer pour écouter! 

 Quel monde fascinant que celui du cinéma! Il alimente nos rêves les plus fous, nous fait traverser toutes les frontières. Venez... entrez dans ce monde imaginaire, lequel vous ouvrira les portes du 7e art et vous fera découvrir des artistes de la relève et des artisans qui travaillent dans l'ombre.  CitéCiné, c'est également une occasion de prendre la parole par le biais de ses éditoriaux lesquels nous vous invitons à commenter!

Première partie : Écho de la ville

red dotLe 10 septembre dernier, la maison de production Docville présentait LeLe voyage d'une vie voyage d'une vie en avant-première au Cinéma du Parc dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide. Depuis le 14 septembre, le Cinéma du Parc a intégré ce film à sa programmation régulière, ce qui a permis à plus de 3000 personnes d'assister à ce documentaire touchant et rempli d’espoir. Un exploit d’assistance pour un film de type documentaire (6 semaines à l’affiche).  Puisque le sujet soulève des questions, dénonce une réalité et fait vivre des émotions, le visionnement du film était accompagné d’une rencontre avec Maryse Chartrand et certains intervenants oeuvrant dans le milieu de la prévention du suicide.

Maryse Chartrandred dotJ'ai assisté à la dernière représentation et j'ai eu le bonheur de rencontrer Maryse Chartrand, réalisatrice et scénariste du film. Roland Smith, propriétaire du Cinéma du Parc, a eu comme toujours, la brillante idée de mettre à l'affiche dans ses salles de cinéma, ce magnifique film documentaire de Maryse Chartrand qui a suscité l'intérêt de spectateurs de tous les âges et de tous les coins de la région. Maryse Chartrand, avec son immense talent de communicatrice, nous a fait vivre des moments inoubliables et participer à des échanges de qualité. Nous avons assisté à deux de ses représentations et avons été témoins à chaque fois, de l'intérêt du public à l'égard de son sujet mais également à  partager leur expérience au moment des échanges auxquels l'auteure invite le public après chaque projection. Maryse Chartrand a su faire preuve d'une grande empathie à l'égard des spectateurs qui ont accepté de livrer leur expérience et d'exprimer leur détresse face à la perte d'un être cher dans leur vie.

Le voyage d'une vie sera présenté le 26 novembre à 20 h à Canal vie et sera rediffusé le 27 novembre à 13 h et à minuit, le 30 novembre à 9 h et le 1er décembre à 13 h. Nous vous invitons à profiter de cette occasion unique, pour non seulement voir un film riche et émouvant, mais également pour découvrir une femme exceptionnelle, témoignant d'une extraordinaire ouverture et d'une grande générosité malgré cette déplorable épreuve qu'elle a connue.
 

red dot Les nombreux témoignages entendus nous ont permis de constater que dans la plupart des cas, les spectateurs ayant pris la parole, avaient été invités à ce visionnement par des membres de leur famille ou par un ami proche. Lors du partage entre l'auteure et les gens présents lors de la présentation, nous avons pu constater l'effet que le film a eu sur eux et nous avons été les témoins privilégiés du très touchant témoignage d'Arnaud, dont le père est  décédé il y a quelques années.  Arnaud nous a généreusement fait part de la douleur qu'il a ressenti suivant la perte de son père et de sa difficulté à en discuter avec sa mère craignant de lui faire revivre cette intolérable douleur. L'auteure s'est tout de suite retournée vers la mère qui était également présente dans la salle.  La magie du moment et l'intervention de Maryse, ont finalement permis à Arnault et à sa mère, de faire tomber le mur du silence qui s'était érigé entre-eux.

Nous avons repris contact avec Arnaud et sa mère qui ont accepté de nous rencontrer pour nous parler de leur expérience. En voici d'ailleurs quelques extraits sonores.

Deuxième partie : Les flashs d'Alain

Les flashs d’Alain... un moment d'arrêt durant lequel notre animateur vous transmet ses états d’âmes, ses coups de coeurs et ses coups de gueule, tantôt cinématographiques, tantôt artistiques.  Un moment vrai, empreint de spontanéité.

Alain Desrochers en Chine :  Selon les dires de certain artisans du milieuAlain Desrochers de la télé et du milieu cinématographique les budgets de production sont calculés de plus en plus en fonction du temps, réduisant ainsi le temps de tournage et la qualité du contenu.  D'ailleurs, les séries télé sont calculées en termes de jours de tournage par épisode:  Alain Desrochers, réalisateur, a accepté de nous donner son point de vue sur la situation lors d'une entrevue qu'il a accordé a Shamane, dont vous pourrez entendre un extrait.

red dot Puisque nous parlons d'Alain Desrochers, réalisateur des films La bouteille et Nitro, il est actuellement en Chine où il tourne un film intitulé Wushu Warrior. Doté d'un budget de 3 millions, le tournage à débuté en novembre et se terminera vers la fin décembre 2007. Nous aurons certainement plusieurs questions à lui poser à son retour!
 
red dot Le documentaire Québec sur ordonnance serait apparemment un flop financier, ce qui n'est certainement pas le cas des compagnies pharmaceutiques  Qui d'entre-vous êtes allés voir le film? Qu'en avez-vous pensé? Ceux parmi vous qui n'y êtes pas allés, serait-ce votre médecin qui vous l'aurait déconseillé? Nous vous invitons à répondre à ces questions en visitant le blog de FrogRadio... vos commentaires sur le sujet seront les bienvenus : http://productionsplugoeil.blogspot.com/

Le peuple invisiblered dotEt si nous restions dans le domaine du documentaire. Je crois qu"il serait intéressant d'aller voir le nouveau film de Richard Desjardins «Le peuple invisible». Il existe au Québec, pas plus loin que dans notre cour arrière, un tier monde! En sommes-nous conscients? Ce film n'aborde pas la situation des indiens... non... «c’est de nous dont il est question», insiste l’anthropologue Rémi Savard qui a travaillé sur le film.  Un film qui retrace l’évolution des relations des Québécois avec les Algonquins, celles du gouvernement, des citoyens voisins des communautés et celles de nos ancêtres. On se promet d'aller le voir et de vous en reparler!


red dot Suite à  la remontée spectaculaire du dollard canadien depuis les cinq (5) derniers mois, le marché a de la difficulté à s'ajuster. Comment se fait-il que les prix de détail ne se sont pas ajustés? Les détaillants se défendent en disant que sa prend du temps avant que le phénomène puisse se réfléter sur les prix au niveau de la consommation.  Cinq mois, c'est quand même pas mal de temps, non?  Les magasins à grandes surfaces comme Wal-Mart se pavane en disant qu'ils ont ajusté les prix sur près de 2000 items en magasin. Combien d'items les magasins Wal-Mart ont-ils à offrir?  Noël est à nos portes! GROS CADEAUX?


red dot Dans la même ordre d'idée, si nous regardons  l'industrie de l'automobile, les constructeurs américains font pression sur les détaillants de voitures neuves pour qu'ils refusent de vendre des voitures aux consommateurs canadiens. Très drôle considérant que la majeure partie de leur inventaire est construit en territoire canadien... Quand même étrange NON?!  ES-CE QU'ACHETER C'EST VOTER?

 

Troisième partie : On braque le projecteur

L'animateur aura plein pouvoir et contrôle des projecteurs qu'il dirigera sur les artisans du cinéma qui travaillent dans l'ombre. Alain a choisi de mettre l'emphase sur ces gens qui gravitent autour de l'image, méconnus du public mais combien importants. Ce lieu sera un endroit privilégié où ils pourront s'exprimer librement, parler de leur passion, de leur métier.

Claude HazanaviciusClaude Hazanavicius est né en France (Sancerre) en 1939.  Il voit son enfance marquée par la Seconde Guerre mondiale. Il a été formé et a travaillé comme sonorisateur à la radio et à la télé Française de Paris. En 1967, Hazanavicius est recruté par la toute nouvelle Office National du Film du Canada pour établir et développer un département de sonorisation à Montréal.
Lorsqu'il était employé de l'ONF, Claude Hazanavicius travaillait sur un nombre important de films canadiens, incluant les films de Claude Jutras «Mon oncle Antoine», de Jacques Godbout «X13» et de Francis Mankiewicz «Le temps d’une chasse» et «Les beaux souvenirs».

red dot En 1980, Hazanavicius laisse L'ONF pour poursuivre sa route dans l'univers du film et de la télévision. Il travaille sur des projets majeurs dans le film documentaire, ce qui lui permet de remporter de prestigieux prix comme par exemple un Génie, un Gemini et un Jutra, notamment pour «La Querre du Feu», «Le Temp d'Une Chasse», «Les filles de Caleb», «Blanche» et finalement, «La Grande Séduction».

red dot Même si Claude Hazanavicius continu de travailler dans le domaine du film et de la télé, son désir de créer l'amène à explorer différentes avenues incluant le dessin, la cérégraphie, la céramique et la sculpture, médiums qui retiennent son attention depuis les 5 dernières années.

 

«Apprécier la musique ou la radio ce n'est pas qu'entendre ce que l'on écoute, c'est pouvoir, vouloir et savoir écouter ce qu'on y entend».

FrogRadio... Là où les yeux entendent et les oreillent voient!


À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil.
http://frogradio.wordpress.com/


Josée Florent
Agent d'information

© Les Productions PlugOeil, pour FrogRadio.
 
< Précédent   Suivant >

Commanditaires audio


 

Distributeur indépendant


FrogRadio reprend du galon


RocketTheme Joomla Templates