Québec sur ordonnance

GrenouilleCliquer pour écouter! 

En tant qu'animateur de cette nouvelle chronique je vous souhaite la bienvenue sur les ondes de FrogRadio. J'aurai le privilège d’animer cette nouvelle chronique qui portera le nom de CitéCiné en remplacement de la chronique Les 2Bobines. CitéCiné, c'est un endroit lumineux dans la grisaille d'une ville énergique sur laquelle son animateur, aura plein pouvoir et contrôle des projecteurs qu'il dirigera sur les artisans du cinéma qui travaillent dans l'ombre. CitéCiné... c'est aussi des éditoriaux forts de leurs points de vue, riches en découvertes et pour lesquels vous aurez droit de tribune!

CitéCiné, c'est une porte ouverte sur le 7e art et le monde fabuleux du cinéma! 

CitéCiné vous sera présenté selon les 3 segments suivants :

 - Écho de la ville

- Les flashs d'Alain

- Le projecteur se braque


 
Première partie : Écho de la ville 

Événements auxquels Alain participera : vox pop, tapis rouge et visionnements de presse

 

Quel monde fascinant que celui du cinéma! Il alimente nos rêves les plus fous, nous fait traverser toutes les frontières. Venez... entrez dans ce monde imaginaire, lequel vous ouvrira les portes du 7e art et vous fera découvrir des artistes de la relève et des artisans qui travaillent dans l'ombre.  CitéCiné, c'est également une occasion de prendre la parole par le biais de ses éditoriaux auxquels nous vous invitons à participer!


  

Paul Arcanred dotCette semaine j'ai eu l'immense privilège de rencontrer Paul Arcand, animateur de radio et polémiste à ses heures, bien connu, entre autres, pour ses documentaires, dont le deuxième vient tout juste de sortir en salle et j'ai nommé «Québec sur ordonnance».
 

red dotNombreux reportages liés aux problèmes et aux coûts associés au système de santé du Québec, aux débordements des salles d’urgence et à la pénurie de médecins de famille, ont fait les manchettes. Rare sont ceux qui ont osé aborder la question des médicaments. Et pourtant, l'industrie du médicament semble avoir connu une explosion au cours des dernières années. Cette consommation qui ne cesse d’augmenter n'est pas uniquement liée au vieillissement de la population. L’industrie pharmaceutique est un puissant lobby au Québec, tant par son pouvoir économique que par sa capacité à priver une population de médicaments essentiels. Avons-nous affaire à une industrie comme les autres?  Est-ce que l’on vend une pilule comme on vend un ordinateur, une bouteille de boisson gazeuse ou un téléviseur, en utilisant les mêmes stratégies de marketing? 

red dotLe soir de la première, j'ai demandé à l'homme qui pose les vraiesPillules questions, de nous expliquer pourquoi il avait choisi ce sujet pour son film. Ce fût au départ, m'a-t-il confié, une commande de Denise Robert qui souhaitait me voir réaliser un reportage d'intérêt sur un sujet de mon choix. La question de la médicamentation au Québec s'est avérée un choix qui me semblait intéressant.
 

red dotDans Québec sur ordonnance, il a examiné une société malade qui pense qu’un médicament est la réponse à la moindre perturbation physique ou psychologique. En tant que journaliste, il a voulu réaliser un documentaire afin de soulever un débat.

 

Plat de médicamentred dotS’il est vrai que certains médicaments peuvent sauver des vies, il est vrai également qu'ils peuvent en hypothéquer d'autres et constituent une réponse facile à une réalité plus complexe. De tous les médicaments vendus aux plus démunis, ce sont les psychotropes qui arrivent en première place. Une pilule pour oublier, une pilule pour se geler les émotions, une pilule pour être au neutre. L'un de ses médicaments, le plus connu, est justement le ritalin, faisant la preuve, selon monsieur Arcan, que les gens sont médicamentés de plus en plus jeune.

 

red dotLe soir de la présentation du film de Paul Arcan, j'ai croisé sur le tapis rouge, Catherine Beauchamp, une collègue couvrant elle aussi des événements cinématographiques. Je vous invite d'ailleurs à aller la visiter sur Youtube à l'adresse suivante :

http://www.youtube.com/watch?v=uALs5yIshiU

 

red dotÀ noter que les extraits sonores des interventions faites par Paul Arcan ont été tirés d'une entrevue réalisée par Christiane Charest dans le cadre de son émission du matin sur les ondes de Radio Canada, la première chaîne.

 


 

Deuxième partie : Les flashs d'Alain

Les flashs d’Alain... un moment d'arrêt durant lequel notre animateur vous transmettra ses états d’âmes, ses coups de coeurs et ses coups de gueule, tantôt cinématographiques, tantôt artistiques.  Un moment vrai, empreint de spontanéité.

 

Kent Nagano et Norman McLarenNormand McLaren et Nagano : Deux (2) précurseurs, dans le cadre des événements paroles et musique Air Canada et Les matins symphoniques de l'OSM.  Deux (2) mondes se sont rencontrés à Montréal, soit les mondes de l'image et de la symphonie.

 

 

Kent Nagano, chef d’orchestre

John Zirbel, corniste

Gabriel Thibodeau, pianiste

 

Richard Strauss, Concerto pour cor no 2

 

Projections d’extraits des films Blinkity Blank, Love on wings, Les Voisins et Hell Unlimited de Norman McLaren sur des musiques de Mozart, Blackburn, Ibert, Albinoni, Barber, Rossini et Beethoven.

 

  Hommage à Norman McLaren

 

red dotTout au long de sa carrière, l’animateur et réalisateur Norman McLaren a su unir images, couleurs, sons et musiques. Ce poète de l’animation, porte-étendard de l’Office national du film du Canada, a tourné 59 films dans lesquels animation expérimentale et musique ont joué un rôle capital. Explorateur, inventeur, visionnaire doué pour donner vie aux objets, depuis une simple chaise jusqu’à des égratignures et de la peinture sur la pellicule même (L’explosif Blinkity Blank), McLaren demeure un maître et une source d’inspiration pour bon nombre de cinéastes. Ses films ont obtenu plus de 200 prix internationaux, dont un Oscar (Les Voisins) et la Palme d’or du court métrage au Festival de Cannes (Blinkity Blank).

 


  

Gabriel Garcia Marquez :

red dotAlain fait la lecture d'extraits qu’il a choisi à partir d'une lettre ouverte deGabriel Garcia Marquez Gabriel García Marquez. Il  s'est retiré de la vie publique pour des raisons de santé, un cancer lymphatique. Si cette extrait vous trouble autant que moi, il vous faudra lire la version originale. Le monde se prépare à perdre un grand auteur.

Né dans un petit village colombien, Gabriel Garcia Marquez sera élevé par ses grands-parents maternels. Après ses études secondaires, il étudie le droit mais la littérature retient toute son attention. Il lit beaucoup et commence à écrire. Il devient journaliste et écrit ses premiers contes. Ses activités journalistiques le rendent célèbre mais également indésirable pour le gouvernement colombien, en particulier à cause d'un texte (Réédité en 1970 sous le titre Récit d’un naufragé) où il aborde le sujet du trafic de drogue en Colombie. En 1955, il est envoyé en Europe et voyage dans de nombreux pays jusqu'en Union soviétique. Puis il revient en Colombie où il se marie. Installé à Mexico, il écrit Les Funérailles de la grande mémé, en 1962. C'est la publication de Cent ans de solitude cinq ans plus tard qui va le rendre célèbre dans le monde entier.


 

Troisième partie : On braque le projecteur

L'animateur aura plein pouvoir et contrôle des projecteurs qu'il dirigera sur les artisans du cinéma qui travaillent dans l'ombre. Alain a choisi de mettre l'emphase sur ces gens qui gravitent autour de l'image, méconnus du public mais combien importants. Ce lieu sera un endroit privilégié où ils pourront s'exprimer librement, parler de leur passion, de leur métier.

Dominique et Alain Desrocher red dotAujourd'hui nous avons choisi de braquer nos projecteurs sur une personne expérimentée dont l'expérience à titre de directeur artistique n'est plus à discuter et j'ai nommé, Dominique Desrochers. Elle nous dévoile comment elle a commencé dans le domaine et nous explique comment tout cela fonctionne. Quel est de son point de vue, le profil d'un bon directeur artistique? Quels sont les bons et les mauvais côtés de ce métier et quels sont les qualités requises pour en faire le métier?

red dotDominique a étudié à l'Université Concordia avec Alain Desrochers, Patrice Sauvé, André Turpain et Éric Canuel et en design de l'environnement à l' UQÀM.  Elle a obtenu un D.E.C. en arts plastiques au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. En plus d'avoir contribué à près de cinquante (50) films publicitaires, Dominique a travaillé sur plusieurs longs métrages et séries télévisées :


  • Minuit le soir, I II et III, série télévisée réalisée par Podz, en nomination dans trois (3) catégories et  récipiendaire d'un prix Gémeaux

    Minuit le soirJulie Vallée Léger

  • Au Nom de la Loi, série réalisée par Podz
  • Music Hall I et II, série réalisée par Alain Desrochers
  • La Vie rêvée de Mario Jean, série de J-F Asselin et N. Monette, en nomination pour un prix Gémeaux
  • La Lune viendra d’elle-même, long métrage de Marie-Jan Seille
  • Les Bougons, première saison réalisée par Alain Desrochers
  • Nitro, réalisée par Alain Desroche
  • Nitro

red dotJ'espère que vous aurez vous aussi, apprécié votre rencontre avec la très dynamique et spontanée Dominique Desrochers, pour qui même après plusieurs années, le métier reste une source inépuisable d'inspiration et de bonheur!

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  


«Apprécier la musique ou la radio ce n'est pas qu'entendre ce que l'on écoute, c'est pouvoir, vouloir et savoir écouter ce qu'on y entend».

FrogRadio... Là où les yeux entendent et les oreillent voient!


À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil.
http://frogradio.wordpress.com/


Josée Florent
Agent d'information

© Les Productions PlugOeil, pour FrogRadio.

 
< Précédent

Commanditaires audio


 

Distributeur indépendant


FrogRadio reprend du galon


RocketTheme Joomla Templates