L'eau Qui Danse
 
GrenouilleCliquer pour écouter! 

Karine VigneaultNative des Îles-de-la-Madeleine, Karine Vigneau s’intéresse au conte depuis quelques années. Son mémoire de maîtrise, qu’elle a complété à l’Université de Montréal en 2004, porte d’ailleurs sur Les aspects du merveilleux dans les contes des Îles-de-la-Madeleine, ceux-là même qui furent recueillis par le père Chiasson, l’un des plus grands conservateurs et promoteurs de l’âme acadienne. Elle a également publié, sous la direction de Lise Gauvin, un Répertoire des contes madelinots, en plus d’avoir participé à de nombreux projets sur les contes madelinots, comme la réédition des recueils de contes du père Anselme chez Planète Rebelle (L’eau qui danse, l’arbre qui chante et l’oiseau de vérité, 2005) et le disque Le grand chemin, une compilation de morceaux choisis du patrimoine madelinot, produit dans le cadre du programme gouvernemental Villes et villages d’art et de patrimoine (2005). Malgré ce bagage universitaire très utile, c’est avec l’oreille la plus naïve qu’elle préfère écouter les conteurs et leurs histoires merveilleusement vraies!

« Cette expérience de la baladodiffusion, toute nouvelle pour moi, me permet de renouer avec un sujet qui me tient vraiment à cœur : les contes des Îles! Mais ce sera aussi l’occasion de travailler concrètement dans le domaine des communications et de retourner à la recherche, intérêt personnel qui a été relégué aux oubliettes depuis mes débuts en enseignement et qui me manque beaucoup. De plus, pour la première chronique, j’ai obtenu la participation de personnes extraordinaires oeuvrant dans le milieu artistique des Îles et que j’admire beaucoup : mon père, qui a gentiment accepté de me raconter, encore une fois, une histoire merveilleuse; et Bertrand Déraspe, violoneux (dans le sens noble du terme) exceptionnel, qui signe la très belle trame sonore du conte. Mon plus grand souhait est que les gens des Îles soient fidèles au rendez-vous et qu’ils découvrent ou redécouvrent leur tradition orale. »

C’est par l’entremise du studio L’Écoutille, dont l’équipe (Alexandre Painchaud, Claude Leblanc et Daniel Audet) a conçu, enregistré et réalisé la partie contée de la chronique, que cette première chronique est rendue possible. La présentation de Karine Vigneau a quant à elle été enregistrée aux Studios Piccolo, à Montréal, où a également eu lieu le montage final.

FrogRadio... Là où les yeux entendent et les oreillent voient!

À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil. Vous pouvez également vous adresser directement aux chroniqueurs de votre chronique préférée via l’adresse courriel que vous trouverez à la fin de chaque chronique.

Josée Florent

Resp. communications

pour FrogRadio 

© Les Productions PlugOeil


En co-production avec les gens de L'Écoutille et des Studios Piccolo.

        

«Apprécier la musique ou la radio ce n'est pas qu'entendre ce que l'on écoute, c'est pouvoir, vouloir et savoir écouter ce qu'on y entend».

FrogRadio... Là où les yeux entendent et les oreillent voient!


À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil.
http://frogradio.wordpress.com/


Josée Florent
Agent d'information

© Les Productions PlugOeil, pour FrogRadio.

 

 
< Précédent   Suivant >

Commanditaires audio


 

Distributeur indépendant


FrogRadio reprend du galon


RocketTheme Joomla Templates