Le Forgeron
 
GrenouilleCliquer pour écouter! 

Voix du passé…



PêcheursPour cette chronique, j’ai laissé les Madelinots s’affairer au gréage de leur bateau de pêche et la préparation de l’été – activités qui caractérisent si bien l’arrivée du printemps dans l’archipel – et j’ai fait appel à un conteur d’expérience, M. Émile Chiasson, qui, avec sa voix sortie tout droit du passé (et avec l’accent qui la teinte…) nous raconte l’histoire du «Forgeron rajeunisseur».


Cette histoire est en fait une facétie, qui se retrouve dans le folklore de nombreux pays. Le plus souvent, elle met en scène saint Éloi, le patron des forgerons. Or, dans la version racontée par M. Chiasson (ainsi que dans quelques autres versions francophones), le forgeron n’est pas incarné par une figure religieuse mais par un simple paysan, ce qui transforme notre anecdote en farce plutôt qu’en récit miraculeux…


Si nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir entendre ce conte, c’est grâce en bonne partie au travail acharné du père Anselme Chiasson, Père Chiasonqui a recueilli, au début des années 1960, plus de 540 documents d’archives sonores en sol madelinot. Amoureux des Îles et de la tradition orale acadienne, il a su préserver ce trésor que nous pouvons maintenant (re)découvrir. Cette chronique se veut donc une sorte d’hommage à celui qui nous a quitté en 2004.


Une partie des archives du père Anselme est également disponible au grand public grâce à l’initiative de la maison d’éditions Planète rebelle, qui se spécialise dans la diffusion de la tradition narrative orale. Le conte que vous pouvez entendre dans la présente chronique se retrouve d’ailleurs sur le disque accompagnant le livre L’eau qui danse, l’arbre qui chante et l’oiseau de vérité. Ce recueil, réunissant en un seul volume les deux recueils de contes madelinots publiés par le père Anselme, fait partie de la collection «Contes traditionnels», dans laquelle nous retrouvons des pièces de folklore archivées un peu partout à travers le Québec et le Canada francophone.


Fondée en 1997 par André Lemelin et dirigée depuis 2002 par Marie-Fleurette Beaudoin, Planète rebelle propose entre autres, à travers ses diverses collections, des captations en spectacle ou en studio de conteurs contemporains. Les petits sont également choyés avec la collection «Conter fleurette». Enfin, des essais sur le conte et des ouvrages poétiques complètent l’éventail de cette dynamique maison d’édition, activement impliquée dans la promotion du patrimoine et des arts de la parole vivante.

Photo: crédits: Gil Thériault

Pour plus de renseignement sur les ouvrages disponibles chez Planète rebelle, visitez :
www. planeterebelle.qc.ca


Ont travaillé à la réalisation du projet L’eau qui danse, l’arbre qui chante et l’oiseau de vérité :

- Feu Père Anselme Chiasson : collectage
- Étienne Loranger : technicien et restauration sonore
- Karine Vigneau : recherche et dépouillement des archives
- Lise Gauvin : responsable du projet
- Marie-Fleurette Beaudoin, directrice, ainsi que toute l’équipe de Planète rebelle

«Apprécier la musique ou la radio ce n'est pas qu'entendre ce que l'on écoute, c'est pouvoir, vouloir et savoir écouter ce qu'on y entend».

FrogRadio... Là où les yeux entendent et les oreillent voient!


À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil.
http://frogradio.wordpress.com/


Josée Florent
Agent d'information

© Les Productions PlugOeil, pour FrogRadio.
 
< Précédent   Suivant >

Commanditaires audio


 

Distributeur indépendant


FrogRadio reprend du galon


RocketTheme Joomla Templates