Le tour du Québec en BD juin 2009 (Jean-François Gaudet et Hugues Poirier)

BDJuin est là... mais où se cache le soleil ?  Nos invités du mois de juin nous en ferons sentir toute la chaleur à travers les mots d'Angèle Arsenault :

 
« On porte toujours en soi un peu de son pays, et moi je n'oublie pas que je suis d'Acadie. Si mon histoire est triste, ce n'est pas votre faute, mais soyons des artistes, écrivons-en une autre. Qui sera bien plus belle, beaucoup moins dramatique, avec des arcs-en-ciel, d'la danse et d'la musique. À partir d'aujourd'hui, bâtissons l'avenir en gardant du passé nos plus beaux souvenirs.»
                                                                                                         
Angèle Arsenault
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
FrogRadio accueille ce mois-ci deux bédéistes, Jean-François Gaudet et Hugues Poirier et leur maison d'Édition : Le vent qui vente - http://www.leventquivente.com/. 
 
 
Leur parcours
 
NéciforeLa collection de bandes dessinées créée par Jean-Francois Gaudet et Hugues Poirier intitulée « Le tour du Québec en BD » a vu le jour en 2003 avec la parution du premier livre « Les aventures de Néciphore », album sur les Îles-de-la-Madeleine. L’approche réaliste, originale et innovatrice du concept a immédiatement suscité l’intérêt, autant des touristes que des Madelinots. Rapidement, les ventes de l'album Néciphore ont impressionné avec 2,000 exemplaires vendus en seulement 10 jours.
 
À l’été 2004, un deuxième livre s’y est ajouté : Les aventures de Théophile, album ayant pour thème le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Au pays des bleuets, Théophile s’est classé bestseller en l'espace de quelques semaines! Avec cette réponse positive à la démarche originale des auteurs, il devenait évident que ces derniers se devaient d’ajouter rapidement un autre personnage à la collection.
 

En 2005, ils s’arrêtèrent à Québec pour produire « Les aventures de Dagobert ». L’intérêt de Dagobertdécouvrir la Capitale Nationale d’un point de vue bédéiste a su plaire. Si bien qu’une version anglaise de l’album « The Adventures of Dagobert » fut lancée quelques mois plus tard afin de toucher les touristes nationaux et internationaux en visite à Québec.

 

Arrêt suivant, la magnifique région de Charlevoix. L’année 2006 fut celle du livre « Les aventures de Philémond ». Le succès et l’engouement pour Philémond dans cette région « haute en couleur » confirma la popularité de l’exercice des deux créateurs. La notoriété de la collection, qui s’étendit partout en région, força les auteurs à redoubler d’ardeur pour arriver à leur objectif ultime, la production d'une BD pour chacune des régions touristiques et administratives du Québec.

 

StanisclasEn 2007, ce fut au tour de la Mauricie de se faire découvrir par l’entremise de l’album « Les aventures de Stanislas ». Un succès commercial important qui engendra un partenariat de quatre (4) ans avec Tourisme Mauricie pour l’utilisation du personnage Stanislas comme porte-parole de la région. Pour marquer les retombées positives de leur démarche, les auteurs se sont vu décerner la clé de la ville de La Tuque par son maire en personne.

 

Ainsi, depuis 2003, c’est plus de 40,000 albums qui ont été achetés par les populations locales et touristiques. Quand on considère qu’il y a généralement plusieurs lecteurs pour chaque livre vendu, cela représente beaucoup de gens qui ont parcouru et visité, au moins de cette manière, ces belles régions… Et dire que, à leurs débuts, le milieu de l’édition disait à ces auteurs qu’il n’y avait pratiquement aucun marché pour la BD au Québec!


 

 

Nouvel album à paraître : L’Acadie

Étant de descendance acadienne, les deux auteurs se sont questionnés sur la façon dont ils pourraient définir cette réalité. Selon les statistiques, au Québec, plus d’un million de Québécois seraient de souche acadienne. Ces chiffres représentent une proportion d’une personne sur six, ça et là partout dans la province. D’après les mêmes sources, une forte majorité de ces personnes ignorent leurs origines et connaissent encore moins l’histoire de leur peuple.

Par ailleurs, on retrouve également au Québec quelques « bastions » à forte représentativité acadienne. Cette fierté d’appartenance est bien présente aux Îles-de-la-Madeleine, mais aussi en Gaspésie pour les régions de Carleton et de Bonaventure, tout comme au Havre-Saint-Pierre, entre autres.

Dans les faits, l’Acadie est un pays sans frontières. Les Acadiens sont un peuple fier qui possède une histoire, une âme, une culture, des rêves, de grandes joies et la mémoire de douloureux échecs. L’apport des Acadiens à la colonisation de l’Amérique et au fait français est, par ailleurs, incontestable.

Pour Jean-Francois Gaudet et Hugues Poirier, une bande dessinée acadienne serait un héritage dédié à leur peuple, une contribution à sa culture, un outil pour son épanouissement et sa reconnaissance, un hommage aux combattants, aux victimes, aux bâtisseurs. Ils affirment humblement, que leur livre constituerait un simple petit legs offert à un grand peuple.

À tous les auditeurs et auditrices de FrogRadio qui souhaitent réagir aux contenus de nos chroniques, nous vous invitons à nous joindre sur le blog des Productions PlugOeil:
Vous pouvez également vous adresser directement aux chroniqueurs de votre chronique préférée via l’adresse courriel que vous trouverez en bas de page de chaque chronique. 

Josée Florent
Agent d'information
pour FrogRadio
© Les Productions PlugOeil, pour FrogRadio.
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
 
Cette adresse courriel est protégée contre les robots collecteurs de mails. Votre navigateur doit être comptatible avec Javascript pour pouvoir y accéder.

 
Suivant >

Commanditaires audio


 

Distributeur indépendant


FrogRadio reprend du galon


RocketTheme Joomla Templates